Services

Méouge tél : 06 84 99 44 86.

Agence postale de Châteauneuf de Chabre.

05300 le village du plan locaux Mairie

Mardi / Jeudi / Vendredi / samedi : 9h-11h 45

*************************************************

Allo Peinture Penot Eric

Entreprise de peinture

Grange neuve, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tél : 06 84 99 44 86.

*************************************************

Gruit Christian

Entreprise de maçonnerie

Grange neuve, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tél : 04 92 65 27 45.

*************************************************

Boyer Paul

Gîte rural

Le village, châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge.. Tél : 06 43 42 60 98.

************************************************

Auberge des deux vallées

Restaurant

Le village Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tél : 04 92 65 21 23.

*************************************************

Giuliano/Bourg Nadine

Assistante maternelle agréée

Quartier des écoles, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tel : 04 92 65 21 17.

*************************************************

La ferme de Pomet

Maraîchage et vente directe en agriculture biologique Pomet, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge.

tél : 04 92 65 02 44.

site : https://www.lafermedepomet.com

*************************************************

Transports Pellissier

Transport routier

Belline, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tél : 04 92 65 16 88 ou

06 80 06 74 12.

*************************************************

Graille Laurent

Arboriculteur, producteur de fruits.

Quartier des écoles, Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. Tél : 04 92 48 50 87.

************************************************

Pohu Bernard/Orchestre Harmony

Animation Clavier-Accordéon

Les vignasses 05300 Châteauneuf de Chabre 05300

Val Buëch-Méouge. tél : 04 92 22 29 40.

***********************************************

Entreprise dont le siège social n’est pas à Val Buëch-Méouge

JB service ( Laragne)

Laurent Vial (Sisteron)

Stéphanie Romanin (Sisteron)

Boraso (Laragne)

Rosetto (Laragne).

*************************************************

Présentation de la commune

Notre commune

RIBIERS est située au Nord la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et à l’extrême Sud du département des Hautes Alpes (05). Elle est entourée de différents sommets (sommet de la Platte, roc de Gloritte et montagne de la Pierre impie) et installée au bord de la rivière nommée « le Buëch ». On y trouve les villes de Sisteron au Sud à 8 km, Gap au Nord Est à 45 km et pour les amoureux de la nature “sauvage” : les gorges de la Méouge à 5 km. La population est d’environ 820 habitants, appelés Ribieroises et Ribierois. Accessible en arrivant du sud de la France par l’autoroute A51 (sortie Sisteron), en arrivant du nord par la RD 1075 ( carrefour à Laragne). Blasonnement ” de contre hermine au chef d’or, à la pointe de gueules brochent le tout”

Principaux hameaux et lieux-dits L’Adrech La Flogère Plaugiers Franchironnette Les Chabanons Le Planet Les Autarets St Aubert ……..

Économie et activités… La commune comporte diverses exploitations agricoles et arboricoles, de la production de lavande,des commerces, des artisans, des gites et chambres d’hôtes, une poste, une école avec cantine et garderie, une maison de retraite, une médiathèque, un camping, un plan d’eau, un stade de football, un city stade, un parcours de santé, un terrain de tennis, un poneys club, un parc de jeux pour les enfants, un boulodrome, un plateforme d’aéromodélisme, un site d’escalade, un four à pain….

Histoire L’histoire du village remonte à la période pré-médiévale durant laquelle il fut bâti, il se prénommait alors Ripæ ou Rivi. Lors des invasions sarrasines des années 900, les Sarrasins établirent une forteresse (aujourd’hui disparue) au pied de la montagne de la Pierre impie, près de Ribiers ; il s’ensuivit une bataille tournant au désavantage des envahisseurs menée selon la légende par Saint Beuvon en 973. Dès les années 900, un château fut construit pour protéger le village, devenu important, des velléités du village de Mison (à portée de vue d’ailleurs). Le château s’agrandit lentement durant deux siècles avant d’être laissé à l’abandon. Dans les années 1000 eut lieu une bataille entre Ribiers et Le Poët pour une butte, et qui réunit tout au plus une dizaine de chevaliers et une cinquantaine de paysans à pied.

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède l’église Sainte-Marie, au château de Creissint (près de Clarescombes, à 961 m d’altitude). Cette église et les revenus qui y étaient attachés sont ensuite cédés à l’ordre de Chalais (1193), puis aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

En 1516, les habitants de Noyers-sur-Jabron et de Ribiers s’opposent à propos du bornage de leurs terres : la dispute dégénère en combat sanglant, qui donne lieu à un procès de longue haleine.

Il paya un lourd tribut lors de la Première Guerre mondiale (plus de 40 soldats morts).

Lieux et monuments Vieux village Les ruines du château Saint-Étienne, sous le rocher du Turc, consistent en quelques murs écroulés et deux ou trois tours partiellement restaurés.

Au centre du vieux village se trouve une vaste place, dégagée dans le tissu urbain du XVIe au XVIIIe siècle.

L’église Notre-Dame de Clairecombe, de l’ancienne abbaye chalaisienne de Clairecombe, construite à la fin du XIIe siècle, est actuellement en ruines. Elle avait un chevet plat et un transept (assez rare en Haute-Provence), trois chapelles[16].

L’église paroissiale est un ancien prieuré de l’ordre de Cluny, construite une première fois dans le troisième quart du XIIIe siècle (achevée avant 1279). Elle a conservé de sa construction en style roman son chœur et son portail. La nef de deux travées est voûtée sous croisée d’ogives. Les chapelles latérales peu profondes sont toutes construites sur le mur nord.

La place centrale du village regroupe : une fontaine, l’église, le monument aux morts, la poste, différents commerces et les terrasses des cafés… C’est un lieu de passage mais aussi de rencontres…Le marché à lieu le mardi matin de 8 heures à midi.

Situé à 100 m de la place de la fontaine, en direction du chateau, le four banal (rénové en mars 2009) est allumé deux fois par an : à l’occasion de la fête du pain vers la mi-juin et quelques jours avant la Noël…

Liste maires et adjoints nelle commune

COMMUNE DE VAL BUECH-MEOUGE

Maire de Val Buëch-Méouge : Gérard NICOLAS

Maire déléguée d’Antonaves : Isabelle BOITEUX

Maire délégué de Châteauneuf de Chabre : Albert MOULLET

Maire délégué de Ribiers : Guy ARNAUD

LISTE DES ADJOINTS

Election du 4 janvier 2016

  • M.Jean-Paul BEAL- 1er adjoint
  • M.Lionel CORNAND – 2ème adjoint
  • M.Alain BARRAL- 3ème adjoint
  • Mme Nathalie PLAT – 4ème adjoint
  • Mme Béatrice ALLIROL – 5ème adjoint
  • M.Claude TRIPODI – 6ème adjoint
  • Mme Michèle PELLISSIER- 7ème adjoint

*********************************************************

Quelques éléments d’histoire

Antonaves village millénaire
Antonaves dont la fondation est due à des Provençaux, présente tous les caractères de la Provence.
En 965 le roi d’Arles confirme la donation de la terre d’Antonaves à l’abbaye de Montmajour. Cette abbaye fonda plusieurs filiales dont « la Cella Antonnava ». C’est donc autour de ce monastère d’ ’Antonaves , dirigé par un prieur, que s’est développée peu à peu une paroisse en un seul village et sept hameaux dispersés.
De 965 jusqu’à la Révolution de 1789, le prieur d’Antonaves fut le seigneur temporel de ce lieu. Il fit construire moulin, four et cimetière.
La population d’Antonaves est entièrement scolarisée depuis 1568
En 1571 fut dressé le premier cadastre de la communauté. Il contenait la liste des noms de baptême. En 1775 le cadastre royal fut rénové par un géomètre de Laragne et permet de reconstituer parfaitement et complètement la liste des paronymes domiciliés sur le territoire d’Antonaves. Les femmes ne figurent sur ce document que dans la mesure où elles ont la qualité de veuve !
Le prieuré d’Antonaves fut décrété bien national par la Constituante : en 1790, Antonaves était érigé en commune.
L’élevage du ver à soie a été longtemps pratiqué à Antonaves. Ainsi trouve-t-on encore quelques mûriers témoins de ce passé. Jusqu’en 1918, il y avait 16 producteurs de cocons dans le village.
A la veille de la guerre de 1940, la sériculture a cessé d’être pratiquée.
Antonaves a été aussi un pays de lavande. Autrefois la récolte se faisait uniquement sur les lavandes sauvages, très belles, très parfumées. Toute la montagne en était envahie et la cueillette se faisait jusque sous les roches. Puis les agriculteurs se sont mis à la cultiver. Mais peu à peu, cette culture ne présenta plus cette sécurité si nécessaire à la vie des habitants. Les lavandes ont laissé la place pour la culture des pommes et des abricots.
Entraîné par les événements, le village d’Antonaves n’échappe pas à l’évolution générale et change de visage : rues, maisons,église,cimetière ; tous ces travaux vont exiger plusieurs années d’un travail patient et tenace. Travail qui a rapproché les habitants conscients que leur village doit être sauvé.
En 1965 fut fêté le millénaire de sa fondation.
L’essor du village en pleine mutation donne l’idée de créer les armoiries du village :
 -le mouton
 – l’étoile du berger
 -le premier quart de lune
Avec pour devise : nostro obro continio ( notre œuvre continue )
Ainsi Antonaves se tourne vers l’avenir et ne cessera au fil du temps d’être ce village admiré de tous ses visiteurs qui apprécient « la douceur de l’air et la chaleur de son cœur »

santé

Francois MAIGRE

Magnétiseur-Radiesthesiste-Guérisseur..

La Touissanne, route d’antonaves, châteauneuf de chabre 05300 Val Buëch-méouge tél : 04 92 23 14 49.

Du mardi au vendredi de 8h30 à11h30 et de 14h00 à 17h30. sur rendez-vous.

Don de naissance

Tarif laissé à la convenance du patient.

********************************************************