Commune nouvelle Val Buëch-Méouge Antonaves... Châteauneuf de chabre ...Ribiers

  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge
  • Commune nouvelle Val Buëch-Méouge

Accueil du site > Commune historique d’Antonaves > Quelques éléments d’histoire

Quelques éléments d’histoire

Antonaves village millénaire
Antonaves dont la fondation est due à des Provençaux, présente tous les caractères de la Provence.
En 965 le roi d’Arles confirme la donation de la terre d’Antonaves à l’abbaye de Montmajour. Cette abbaye fonda plusieurs filiales dont « la Cella Antonnava ». C’est donc autour de ce monastère d’ ’Antonaves , dirigé par un prieur, que s’est développée peu à peu une paroisse en un seul village et sept hameaux dispersés.
De 965 jusqu’à la Révolution de 1789, le prieur d’Antonaves fut le seigneur temporel de ce lieu. Il fit construire moulin, four et cimetière.
La population d’Antonaves est entièrement scolarisée depuis 1568
En 1571 fut dressé le premier cadastre de la communauté. Il contenait la liste des noms de baptême. En 1775 le cadastre royal fut rénové par un géomètre de Laragne et permet de reconstituer parfaitement et complètement la liste des paronymes domiciliés sur le territoire d’Antonaves. Les femmes ne figurent sur ce document que dans la mesure où elles ont la qualité de veuve !
Le prieuré d’Antonaves fut décrété bien national par la Constituante : en 1790, Antonaves était érigé en commune.
L’élevage du ver à soie a été longtemps pratiqué à Antonaves. Ainsi trouve-t-on encore quelques mûriers témoins de ce passé. Jusqu’en 1918, il y avait 16 producteurs de cocons dans le village.
A la veille de la guerre de 1940, la sériculture a cessé d’être pratiquée.
Antonaves a été aussi un pays de lavande. Autrefois la récolte se faisait uniquement sur les lavandes sauvages, très belles, très parfumées. Toute la montagne en était envahie et la cueillette se faisait jusque sous les roches. Puis les agriculteurs se sont mis à la cultiver. Mais peu à peu, cette culture ne présenta plus cette sécurité si nécessaire à la vie des habitants. Les lavandes ont laissé la place pour la culture des pommes et des abricots.
Entraîné par les événements, le village d’Antonaves n’échappe pas à l’évolution générale et change de visage : rues, maisons,église,cimetière ; tous ces travaux vont exiger plusieurs années d’un travail patient et tenace. Travail qui a rapproché les habitants conscients que leur village doit être sauvé.
En 1965 fut fêté le millénaire de sa fondation.
L’essor du village en pleine mutation donne l’idée de créer les armoiries du village :
 -le mouton
 - l’étoile du berger
 -le premier quart de lune
Avec pour devise : nostro obro continio ( notre œuvre continue )
Ainsi Antonaves se tourne vers l’avenir et ne cessera au fil du temps d’être ce village admiré de tous ses visiteurs qui apprécient « la douceur de l’air et la chaleur de son cœur »



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF